Contribution SD Paris 13e Ouest

Publié le par Webmaster

Propositions d’amendements 
des militants de la section 13è Ouest Paris

 
 
 
Parties 1 et 2 : très importantes, mais devrait figurer à la fin, pour ne pas confondre objectifs et moyens

 
Introduction
 
Le terme « mouvement » est perçu comme très positif, et à mettre en avant. 
Titre : Réactions mitigés (des pour et des contre), pourrait davantage nous identifier en mentionnant les termes Projet, Société, Vivre ensemble
 
Manque : le besoin pour le PS de se doter d’une communication plus directe, plus efficace, plus compréhensible pour l’ensemble de la population. Paraît actuellement trop élitiste.
 
p. 1-2 : sur le cadre européen de notre action, nous proposons d’expliciter le contexte international d’émergence de grandes puissances. Le cadre européen doit permettre des négociations équilibrées avec ces puissances et la promotion d’une régulation équitable. 
p. 2 : projection dans l’avenir : à compléter par «et définition d’un projet de société »
p. 2-3 : Dans les priorités pour les PS, mettre davantage et plus vite en avant la nécessité de retrouver le sens du collectif
p. 3 : notre congrès doit surprendre : rajouter « et nous permettre de retrouver l’ambition d’un retour au pouvoir »
p. 3 : terme « principes » dérangeant, confusion avec la déclaration de principes. Peut être remplacé par « déclaration d’intentions et proclamations trop générales »
Rajouter que se doter d’un contenu effectif est la condition nécessaire pour se doter d’une communication efficace et parler clairement aux français.  
p. 4 : pas « elle risque » mais « elle est un facteur de division »
Ajouter « rompre avec l’individualisme dans le parti, retrouver l’esprit d’équipe et la mise en valeur du collectif »
 
 
Partie 1 :

p. 5 : Leadership de travail : proposition d’attribuer à chaque grand leader socialiste un thème pour lequel il aurait la responsabilité de la réflexion interne et de l’opposition au gouvernement. 
 
TV conseils et bureaux nationaux : réactions mitigées. A bien élaborer.
 
Proposition d’ajout : caler le calendrier des bureaux nationaux avec l’emploi du temps des députés européens. Faire de temps en temps des bureaux nationaux à Strasbourg. 
 
Institutions nationales du parti : affirmer qu’’elles doivent définir les orientations politique du parti et se concentrer là-dessus. 
 
Les « grands élus » : supprimer « grand »
 
« Encourager les sections investies dans la société » : plutôt prévoir une nouvelle organisation. En effet, la base territoriale de la section doit devenir la règle, sans cependant empêcher les militants investis dans un secteur de travailler ensemble. Proposition : « Encourager l’investissement des sections dans la société et favoriser le regroupement des socialistes dans les entreprises et les domaines d’activité. »
 
Sur les militants : proposition : les impliquer davantage en mettant à profit leurs expériences (professionnelles, associatives, syndicales…)
 
Développer les adhésions, élargir la base militante. Proposition : créer un système de parrainage pour les nouveaux adhérents, afin de leur faire découvrir les différents aspects du militantisme. 
 
A la place des ateliers de l’alternative, plutôt proposer de développer des relations permanentes avec les partenaires de la société civile.
 
Proposition : utiliser les TIC pour développer la formation et la gouvernance dans le parti.
 
Partie 2

p. 6 : supprimer la mention à Bayrou et Besancenot. Supprimer également l’objectif de 35%.
 
Les intellectuels : référence un peu passée. Plutôt les milieux culturels, artistiques, les chercheurs et le monde de l’entreprise. 
 
Partie 3

p. 6 : supprimer les pays émergeants, la compétition se faisant avec l’ensemble des pays. 
Réaffirmer le caractère fondamental de l’éducation
Repenser les ressources humaines de l’éducation nationale
Développer la pédagogie de projets et ouvrir le monde de l’éducation sur la société
 
p. 7 : mettre le développement durable en tête des préoccupations
 
Partie 4

Définir le projet de société en préalable : par exemple société de l’assurance et de l’émancipation
 
Pourquoi ne pas remettre à l’ordre du jour la sécurité sociale professionnelle ?
 
Manquent :
 
-          le logement
-          l’accès aux services publics et à la santé
-          Aménagement de la Ville
 
Partie 5

Réaffirmer la compétence européenne en termes d’aménagement du territoire et de péréquation, sujet dont elle doit se ressaisir. 
  

Publié dans Contribs à la contrib

Commenter cet article