Contribution SD Paris 15e : 1ère exigence

Publié le par Webmaster

1. Définissons un projet de société : le nouveau modèle de développement – durable (cf. aussi concept développé par DSK de développement solidaire)

Une nouvelle conception de l’ETAT

  • Dans notre conception sociale-démocrate, l’Etat doit jouer non seulement un rôle de régulateur mais aussi d’inspirateur, d’initiateur et d’entraîneur, proposant/recommandant aux citoyens des axes de développements/des stratégies à suivre sur le plan économique. Il ne s’agit plus de plébisciter l’ancien modèle de l’Etat-providence mais celui, novateur, de l’ETAT STRATEGE.

Il doit aussi fonctionner et entretenir des rapports privilégiés avec les corps intermédiaires : associations et syndicats notamment.  Le modèle de la social-démocratie européenne fonde notamment le processus de transformation sociale sur la négociation collective. Nous devons promouvoir-renforcer la démocratie sociale.

 

·      La culture fait partie des secteurs français à forte valeur ajoutée. L’Etat doit préserver son soutien à ce secteur économique, en garantissant l’indépendance politique et programmatique des institutions vis-à-vis du mécénat privé, dont le rôle tend à croître depuis la loi de 2005. L’Etat et les collectivités territoriales doivent continuer à soutenir la création dans le cadre des structures associatives et l’irrigation culturelle du territoire à la rencontre de tous les publics, dans un souci de démocratisation et en différenciant le divertissement (privé), l’Art (mécénat, subventions…) et la Culture (politique publique).

 

Affirmer notre objectif de bâtir une société de la connaissance.

     Le projet socialiste a pour fondement de bâtir une société fondée sur une économie du savoir et répondant aux impératifs de durabilité de son modèle de développement. Ce qui signifie : 

  •  
    • Tenir l’éducation et l’enseignement supérieur comme axe majeur des investissements et des priorités de politiques publiques.  Seul à même d’assurer à la France sa prospérité, sa durabilité ainsi que son modèle de justice sociale.
    • Ce, à partir d’un volontarisme politique assumé : un véritable socialisme de la production sachant coordonner programmes sectoriels et action territoriale ; un développement de pôles de recherches et d’innovation associant universités, centres de recherche, entreprises et collectivités locales, simplification et concentration des aides à l’innovation sur les PME… ; une promotion  perpétuelle des savoirs, de la culture, avec de véritables moyens budgétaires sont une condition sine qua none pour perdurer une société, une économie, un modèle culturel de premier ordre dans le monde.
    • Etablir une véritable production durable : à tous les étages des décisions économiques, imposer des critères de gestion permettant de générer une croissance plus respectueuse de l’environnement en encourageant la biodiversité, les économies d’énergie et l’instauration d’une taxe internationale sur les émissions de CO2.
    • Les grands flux d’économie publique durable : la question des retraites devra être statuée sur la durée du mandat à venir ; des propositions concrètes seront statuées afin de réduire la dette publique et stabiliser les prélèvements obligatoires par une réforme de l’Etat intelligente.
    • Les voies d’une nouvelle économie solidaire Nord/Sud devront être repensées à l’aune des nouvelles disparités mondiales ; les solutions énergiques et alimentaires doivent se négocier avec des obligations de coopération: concernant la régulation des ressources premières et de l’eau et la lutte contre la famine.

 

Mise en place d'un service public de micro-crédit social

Poser la question de l'existence des paradis fiscaux pour essayer de faire évoluer cette question au niveau mondial

Mettre en place des outils de mesure du développement de notre société plus juste que les seuls critère économiques (PIB,...), encourager la concurrence et reformer les règles, rendre celle-ci plus justes avec ces nouveaux outils.

Recherche

 Définir une orientation pour la gestion des résultats de la recherche. Et notamment pour lutter contre les brevets sur le vivant et l'inter-opérabilité du numérique, mais aussi soutenir le modèle de concurrence et partage de connaissance du monde de la recherche.

 

Publié dans Contribs à la contrib

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article